ATELIER DE CONCERTATION POUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE EN GUINEE

Le Ministère de la Santé a démarré une retraite avec ses partenaires techniques et financiers pour un meilleur alignement des priorités des partenaires avec celles définies dans le Plan National de Développement Sanitaire (PNDS), le Plan de Relance et de Résilience du Système de Santé (PRRSS) et la lettre de mission 2018 du Ministre de la Santé. L’atelier est à sa seconde journée. Nous vous livrons ici l’intégralité du déroulement du Jour 1 (21 mars 2018)

Sous la Haute Présidence du Ministre de la Santé, l’atelier s’est tenu avec la participation effective du Représentant de la Ministre du Plan et de la Coopération Internationale, des membres du cabinet, des représentants des ONG nationales et internationales ainsi que les médias publics et privés.

Rappelons qu’après le décret portant nomination des Hauts Cadres du Ministère de la santé, il a été organisé un premier atelier d’orientation sur la nouvelle gouvernance centrale du département pour permettre aux nouveaux membres du cabinet de se familiariser aux textes, normes, procédures et documents de politique du Département. C’est dans cette optique que qu’il est organisé l’atelier de concertation avec les partenaires techniques et financiers ainsi que tous les acteurs du secteur en vue d’atteinte progressivement la Couverture sanitaire universelle.

Le Secrétaire Général, Dr Sékou Condé, dans son allocution de bienvenue, a invité les participants à un dialogue constructif pour l’atteinte des objectifs de l’atelier. Ce fut ensuite le Pr Gorges Alfred Ki-zerbo représentant de l’OMS qui, en sa qualité de chef de file des PTF, a salué la tenue de l’atelier qui constitue une opportunité pour que toutes les parties prenantes puissent s’accorder sur les résolutions à adopter pour une meilleure harmonisation du financement du système de santé en Guinée.

Dans son Discours d’ouverture, le Ministre de la Santé, Dr Abdourahmane Diallo a loué les efforts des partenaires techniques et financiers, des autorités, des professionnels de la santé et des populations à la base pour l’amélioration des indicateurs de résilience du système de santé post Ebola. Par contre il a déploré la situation actuelle qui demeure en deçà des attentes ce, en dépit du rehaussement progressif du budget de la santé et des contributions des PTF. Enfin il a exhorté les participants à s’aligner conformément aux priorités du Ministère de la santé à savoir : L’opérationnalisation et la mise à l’échelle de la santé communautaire dans les meilleurs délais; Le renforcement de la surveillance épidémiologique en s’appuyant sur le district sanitaire; L’amélioration du fonctionnement des urgences hospitalières; La relance de la vaccination contre les maladies prioritaires; L’amélioration de la disponibilité des produits pharmaceutiques essentiels et des technologies de santé; Le renforcement de la disponibilité et des capacités des ressources humaines en santé ;L’amélioration de l’offre de soins, de préférence en milieu rural; L’amélioration de la Gouvernance du secteur en termes de suivi, de coordination et de d’audit.

Après les discours des officiels, la journée a continué par les présentations et les discussions sur les thématiques : Priorités du Ministère ; Manuel de procédures financières ; Les Instances de gouvernance et le Budget du Ministère de la santé. Puis chaque Partenaire a présenté son institution en listant ses interventions par rapport à chaque domaine prioritaire du Ministère de la santé, les difficultés rencontrées, les perspectives et propositions des recommandations ont mis fin à la journée.

Sow Ibrahima Sékou
Conseiller communication stratégique