Clôture de l’atelier de concertation des parties prenantes pour le financement du secteur de la Santé en République de Guinée.

Les travaux de l’atelier de concertation des parties prenantes pour le financement du secteur de la santé en Guinée ont pris fin le vendredi 23 mars 2018. La rencontre de trois jours a permis de mieux aligner les priorités des partenaires sur les priorités nationales telles que définies dans les documents de politique et de planification stratégique sectorielle en vue de l’atteinte progressive de la Couverture Sanitaire Universelle d’ici 2030.

Durant trois (3) jours, les Hauts cadres des services de santé centraux et régionaux, les partenaires techniques et financiers (PTF) ont échangé pour aboutir à des consensus pour une meilleure harmonisation des interventions dans le domaine de la santé à en Republique de Guinée. Il a été recommandé après trois jours de présentations, de travaux techniques et de debats : de sortir de la logique historique dans l’élaboration du Budget National en partant désormais des besoins du secteur notamment la santé communautaire et attribuer les subventions au niveau opérationnel (Directions Préfectorales de la Santé et structures de soins y compris les centres de santé) ; Sortir de la logique de Ressources au profit de la logique de Résultats ; Elaborer des lettres de mission pour tous les services centraux et déconcentrés ; Actualiser et partager le manuel de procédures, l’organigramme et la cartographie des ressources du secteur avec les PTF et les différents niveaux de la pyramide administrative au plus tard fin Mars ; Faire un tableau d’alignement global des PTF en extrayant les activités de 2018 ; Organiser des revues régionales pour l’année 2018 ; Elaborer les PAO de manière conjointe avec les PTF ; Etablir la liste des activités communes en particulier les formations et les supervisions en vue de les intégrer ; Définir la procédure minimale acceptable par tous ; Etablir le tableau consolidé des financements disponibles sur le Budget National et les PTF pour 2018 ; Etablir un tableau de bord portant sur les principaux indicateurs de ressources, de processus et de résultats pour 2018 ; Etc.

Lors de cette dernière journée, les participants se sont penchés sur les modalités de suivi de la mise en œuvre des recommandations de la retraite.

Supervisant la cérémonie de clôture de l’atelier, le Ministre de la santé, Dr Abdourahmane Diallo, s’est réjoui des recommandations faites et a promis que le ministère veillera à leur application. « Mais comment les traduire en actes concrets en dehors de simples déclarations d’intention  et de principes généraux ? » telle est la question que s’est posée Monsieur le ministre. Pour ce faire, il tient à ce que toute activité à réaliser soit analysée au préalable au niveau central pour vérifier sa conformité par rapport aux priorités du ministère, les Directions Régionales de la Santé et les Directions Préfectorales de la Santé ne s’engagent plus dans des activités qui ne sont pas validées au niveau central, les réunions de coordination et le suivi périodique des indicateurs de performance soient respectés …

S’adressant aux participants le Ministre de la santé précise que « Nous commençons donc une nouvelle marche pour la recherche de l’efficacité. Car il ne s’agit plus de décaisser parce que des fonds sont disponibles ou arrivent à échéance, mais de faire en sorte que le peu décaissé produise les effets escomptés. Efficacité et efficience deviennent donc notre leitmotiv. Il s’agit d’un changement important de paradigme.

Je souhaite donc que chaque partie prenante  ici présente s’inscrive dans la voie  de la concrétisation du nouveau partenariat auquel je tiens particulièrement. » Puis d’ajouter « Nul doute, connaissant l’engagement de tous pour améliorer la santé des populations, que cette attente sera comblée. »

C’est sur cette note d’espoir, qu’au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, le Professeur Alpha CONDE, le Ministre de la santé a clôturé les travaux de la  réunion de concertation des parties prenantes sur la gouvernance du secteur de la santé pour l’année 2018.

SOW Ibrahima Sékou
Conseiller Communication stratégique
Ministère de la Santé