COMMUNIQUE DU MINISTERE DE LA SANTE SUITE A LA REUNION AVEC LES ADMINISTRATEURS DES MARCHES DE LA VILLE DE CONAKRY LE 30/04/2019

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Santé, Dr Édouard Niankoye Lama, informe de la tenue au Ministère de la santé d’une importante réunion avec les administrateurs des différents marchés de la ville de Conakry le 30/04/2019, dans le cadre de la lutte contre la vente illicite des médicaments et autres produits de santé sur toute l’étendue du territoire national.Cette réunion, fait suite à la diffusion des communiqués dans les différentes radios de la place interdisant la vente illicite des médicaments et autres produits de santé.
A cette occasion, le Ministre d’Etat, Ministre de la Santé, Dr Édouard Niankoye Lama, était entouré de ses proches collaborateurs, du représentant de la Commission Santé de l’Assemblée Nationale, des membres de l’Ordre National des pharmaciens, des représentants du Syndicat des pharmaciens, des membres des différentes instances du Comité Technique de Lutte contre la Contrefaçon des Produits de santé et ceux de la Brigade de répression MEDICRIME.

L’objectif de la réunion, était d’amener les administrateurs des marchés à :
Échanger sur les dangers liés à la vente illicite des médicaments et autres produits de santé sur les marchés et autres points de vente informels
Solliciter leur implication pour trouver des pistes de solutions conduisant à l’abandon paisible et définitifs de la vente illicite des médicaments et autres produits de santé.
Sans langue de bois, les échanges ont permis de percer l’abcès et de s’attaquer à la racine du mal. 
Pour éradiquer le phénomène, la sensibilisation a été retenue comme pièce maîtresse avant toute mesure de répression. 
Une autre proposition, ayant polarisé l’attention des participants, a été de renforcer le contrôle au niveau des frontières (Ports, Aéroports et frontières Terrestres).

Aux dires des administrateurs des marchés, la sensibilisation est déjà encours et, ils s’engagent à accompagner l’état dans l’éradication de ce fléau, qui en réalité, représente un grave danger pour la santé de nos populations. Le médicament n’est pas une marchandise commune.

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Santé, Dr Edouard Niankoye Lama, remercie les administrateurs des marchés pour leur engagement à accompagner l’état et projette une seconde rencontre avec les mêmes administrateurs des marchés et tous les acteurs impliqués dans la lutte contre le marché illicite des médicaments et autres produits de santé avant toute autre intervention sur le terrain.
Le Ministère de la santé sait compter sur la participation de tous et de chacun.

 
Le Ministre d’Etat , Ministre de la Santé 
 Dr Edouard Niankoye Lama