Un point de presse sur la situation de la distribution de Médicaments

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Santé a tenu ce mercredi 20 Mars un point de presse sur la situation de la distribution de Médicaments concernant  le déparasitage  des enfants  dans les préfectures de Coyah et de Dubréka et Fria.

C’est la salle de conférence du Ministère de la Santé qui a servi de cadre à la tenue de ce point de presse qui a regroupé tout  un parterre de journalistes du public et privé autour de la question. 
Le Dr, Édouard Niankoye Lama  entouré de ses proches collaborateurs  a pendant une heure de temps,  tenu en haleine les professionnels des médias pour éclairer leur lanterne sur la situation malheureuse survenue lundi à Dubréka  Coyah et suite à l’administration du médicament déparasitant chez les enfants dont qu’elle uns ont présenté des malaises. Il a déploré les effets secondaires observés .Cependant il a rassuré de la non toxicité du  médicament le praziquantel qu’il a présenté comme étant un médicament qui a fait ses preuves dans la lutte contre la bilharziose qui sans traitement peut amener au fil du temps des compliments comme le cancer de la vessie  ou du système urinaire. 

Il a  reconnu que c’est l’insuffisance d’information  autour de la gestion de la prise du médicament qui a fait défaut, car le produit bien que non toxique doit être pris après le repas afin d’atténuer ses effets secondaires à précisé Monsieur le Ministre. 

Par rapport à la panique et l’angoisse des parents, il a au nom du Président de la République, du Premier Ministre et du gouvernement rassuré la population des bonnes prédispositions de l’Etat à préserver la Santé de sa population. 

Il a rappelé que , conformément au protocole de L’OMS,  le Ministère de la Santé à travers le  programme National de lutte contre les maladies Tropicales Négligées 
  organise   depuis 2012 et ce ,annuellement une campagne de distribution de masse gratuite de médicaments dont le Praziquantel.

Pour l’année 2019, il a fait savoir que le programme a prévu de toucher toutes les préfectures présentant une prévalence élevée de la Schistosomiase et que ce programme a débuté par la préfecture de Mamou où aucun incident n’a été enregistré. Encore une fois, il a rassuré des avantages et des bienfaits de la vaccination et de toutes les actions de Santé entreprises par le Ministère de la Santé, du gouvernement et des partenaires en direction de la population. 

Il a invité les médias à plus de responsabilités et d’objectivités dans le traitement et la diffusion de l’information pour  éviter les extrapolations et la propagation des fausses rumeurs. 

Par rapport à cette problématique, Dr Édouard Niankoye Lama a émis le souhait  de rencontrer périodiquement les hommes de Médias pour  des échanges d’information au bénéfice de la Santé des populations guinéennes. 

Hadja Fanta sow PF Communication Ministère de la Santé