LE PREMIER CONSEIL DE CABINET DU MINISTRE MEDECIN COLONEL REMY LAMAH

Soixante-douze heures après sa prise de fonction, le Médecin Colonel Remy LAMAH, Ministre de la santé Préside ce lundi 25 novembre 2019 son premier Conseil de cabinet.

Le Chef de Cabinet qui a introduit le conseil a, au nom du cabinet et de tout le personnel de santé renouvelé les félicitations au Ministre de la santé suite à la confiance renouvelée et placée en lui par le Président de la République. Il a ensuite cité les 4 points inscrits à l’ordre du jour:

  • Prise de contact avec les membres du cabinet
  • Lettre de mission du Département de la santé et les résultats à date
  • Orientations du Ministre de la santé
  • Divers

Le Ministre (Président du conseil de cabinet) qui n’est pas à sa première fois au Département est bien familier à certains cadres, cependant, il y a eu des nouveaux Directeurs et chefs de services arrivés après son premier passage. C’est ainsi que le Chef de cabinet modérateur du Conseil a invité les participants à un tour de table permettant ainsi à chacun de se présenter et par la même occasion, de présenter sa Direction ou Service, les réalisations faites à date et les défis majeurs.

Le Secrétaire Général en abordant le deuxième point, a présenté la lettre de mission du Ministère de la santé ; la méthodologie de sa mise en œuvre pour permettre aux services centraux et décentralisés à produire des résultats. Il a présenté la performance globale du Département depuis janvier 2019. Dans la méthodologie, il a souligné que chaque service du niveau central a au plus cinq indicateurs, qui mesurent les actions phares de la lettre de mission à savoir : (i) contrôle des Epidémies et situations d’Urgence ; (ii) amélioration des indicateurs de la santé familiale, (iii) amélioration de la couverture en infrastructures sanitaires, (iv) amélioration de la disponibilité des médicaments par le renforcement de la capacité de la PCG, (v) Fidélisation du personnel de santé au poste du travail au niveau décentralisé, (vi) amélioration de la gouvernance, (vii) lutte contre la corruption et promotion de l’emploi jeunes ; le traitement des courriers ; la tenue des réunions hebdomadaires ; le suivi des recommandations des conseils.

Et d’ajouter que les indicateurs contractuels des DRS sont accès sur le suivi des DPS et ceux des DPS sur la couverture des indicateurs de la santé de la reproduction, de la couverture du PEV, de la disponibilité des médicaments et autres intrants, de la présence du personnel au poste de travail. En ce qui concerne les Projets, il précise qu’il y a trois indicateurs contractuels de suivi retenu : le taux d’exécution physique, le taux d’exécution financière et l’état de mise en œuvre des recommandations des réunions des projets.

Selon toujours le Secrétaire Général « la performance cumulée du Ministère de la santé est de 83% pour un objectif de 90% attendu d’ici le 31 décembre 2019. La performance spécifique des services centraux va de 69% (DNRHS) à 95% (DNGELM). »

Il a tenu à féliciter l’ensemble des services centraux pour cette bonne performance. Et puis a attiré l’attention de M. le Ministre sur certains dossiers jugés prioritaires à date dans les domaines ci-après : Infrastructures (en cours de réalisation, achevées non fonctionnelles, inachevées…) ; Pharmacie ; Lutte contre la maladie, Ressources humaines.

Au titre des Orientations de M. le Ministre, le Médecin Colonel Remy LAMAH a commencé par féliciter l’ensemble du cabinet pour la performance actuelle. Il a ensuite signifié que les performances théoriques ne suffisent pas. Il a souligné sa connaissance du Ministère de la Santé et rappelé la mission et les orientations du Président de la République, Chef de l’Etat, le Pr Alpha CONDE au compte de son retour au Poste de Ministre de la santé. Pour lui, tout doit tourner autour des résultats attendus de chacun et qui doivent se sentir sur les services de santé et l’état de santé de la population. Il souligne inscrire son retour dans le changement de méthode de travail. Il demande à tous, la culture de résultats à la place de la parole et des promesses. Pour faciliter ce travail, il assure sa disponibilité pour chacun sans protocole particulier quand il s’agit du travail. Une façon de dire que son bureau est ouvert à tous pour le travail et les résultats tout en précisant qu’il n’a pas la place pour les discours sans résultats.

Enfin, le Ministre a rappelé que le Projet de Donka qui était censé finir en 2017 est toujours en souffrance d’achèvement en 2019. Il faut que cet hôpital soit inauguré et mis à la disposition des populations. Le Ministre a donné des instructions afin qu’on lui rapporte régulièrement l’évolution de fin des travaux et qu’on lui remonte la situation afin qu’il informe à qui de droit s’il y a des goulots d’étranglements.

Il faut rappeler que le 5 octobre 2015, il y a eu la pose de la première pierre des travaux de rénovation de l’Hôpital Donka financés par les saoudiens par le Président de la République, le Médecin colonel Remy LAMAH était le Ministre de la santé. Ce serait rendre à césar ce qui est à césar, si à son retour au sein du Département de la santé, l’hôpital de Donka est inauguré pour le bien des populations.

Les recommandations du conseil bien notées par le Directeur (Rapporteur du Conseil) du Bureau de Stratégies et Développement du secteur santé ont mis fin à celui-ci.

Ibrahima Sékou SOW
Consultant Expert en Communication
Email : sekousow2000@gmail.com
Mobile : +224 620 025 927